Une résidence d’étudiants à Paris par Stephane Malka Architecture

Voici un projet tout-à-fait inhabituel pour Paris : la résidence AmeLot de Stéphane Malka Architecture. Il s’agit du remodelage d’une résidence étudiante déjà existante située entre la place de la Bastille et la place de la République. Conçu avec la norme HQE (Haute Qualité Environnementale), le bâtiment s’insère dans un interstice urbain : la surépaisseur d’un mur pignon. C’est sur l’épaisseur de ces murs que le fin bâtiment se construit. La forme urbaine est une extension des murs aveugles et des héberges existants. Pas de bâtiment détruit, donc pas de pollution. La peau est constituée d’un module existant: la palette de bois. Selon Stephane Malka Architecture, l’idée était de superposer les interventions sur le patrimoine construit, plutôt que de le détruire, selon une réelle démarche environnementale.

Une résidence d'étudiants à Paris par Stephane Malka Architecture

Lire la suite…

Posté le 27.03.12 par spasmody |0 commentaire

Le futur refuge du Goûter en 2012 : une escale écologique et design vers le Mont Blanc

Tous ceux qui ont fait le Mont Blanc par la voie normale vous le diront (et j’en fais partie) : il était temps que le Refuge du Goûter, vétuste et peu écologique, laisse place à un nouveau bâtiment, à la fois plus confortable, plus autonome et plus respectueux de l’environnement. Chaque année le refuge construit en 1960 assurait près de 9 000 nuitées dans une promiscuité par toujours agréable. Assurait, car depuis le 5 juillet ont commencé les travaux du nouveau refuge, qui devrait être achevé d’ici juin 2012. Le nouvel édifice sera un petit bijou ovoïdal en bois revêtu d’inox et doté d’une haute qualité environnementale. Le bâtiment « pilote » disposera d’une structure en bois local, et intégrera des panneaux photovoltaïques de dernière génération, une éolienne, un module de traitement des eaux usées, et même un groupe électrogène à l’huile végétale en cas de pépin. Le nouveau Refuge du Goûter se substituera à l’ancien bâtiment, situé à 3 835 mètres d’altitude, à 1000 mètres du sommet. 120 personnes pourront y prendre place dès l’été 2012. Le coût du projet s’élève à plus de 6,5 millions d’euros, financé par le Club Alpin français, des partenaires institutionnels et des acteurs locaux de la montagne.

Le futur refuge du Goûter en 2012 : écologique et design

Lire la suite…

Posté le 10.08.10 par spasmody |8 commentaires