Pavillon Endesa Solar – IAAC

Endesa Solar est un pavillon basé sur l’énergie solaire conçu et installé à Barcelone par l’IAAC, l’institut d’architecture de catalogne, avec l’aide de Endesa, le principal producteur et distributeur d’électricité en Espagne. Ce pavillon est actuellement installé au Port Olympique de Barcelone pour la Smart City BCN Congress. Cette boîte en bois est conçue pour répondre à des besoins très spécifiques en énergie et en confort. Sa structure est composée de modules qui se déplient sur les murs extérieurs, à des distances diverses, pour créer des auvents triangulaires en saillie, dont l’angle exact et la longueur sont précisément calculée par la position du soleil, le besoin d’ombre et l’espace intérieur disponible. Chaque auvent est revêtu de panneaux à cellules photovoltaïques. A l’intérieur, la structure créée des niches pour l’habitat ou le stockage. Le résultat est fonctionnellement et esthétiquement très réussi.

Pavillon Endesa Solar   - 4

Lire la suite…

Posté le 19.10.12 par spasmody |0 commentaire

Skylon, le « concept-camion » selon Volvo

Skylon est le dernier « concept-truck » (concept de camion) imaginé par Nikita Kalinin pour Volvo. Le concept se veut une réflexion sur l’avenir du transport à longue distance et du fret en général. La conception du camion Skylon fait appel à l’énergie solaire avec la multiplication des panneaux solaires sur le toit. L’énergie est ensuite transformée en énergie électrique pour alimenter la propulsion du camion. L’accent est également mis sur l’habitacle du véhicule, particulièrement soigné avec des sièges pivotants et un compartiment très confortable pour la nuit. A noter, sur le plan du pilotage, que le conducteur bénéficie d’une place centrale et d’une commande de pilotage automatique. La fabrication du camion fait la part belle aux matériaux de haute technologie comme la fibre de verre et acrylique.

Skylon, le

Lire la suite…

Posté le 12.05.11 par spasmody |0 commentaire

2011 Skyscraper Competition – 2ème place

Suite du concours 2011 Skyscraper Competition. Après la troisième place revenue à Yheu-Shen Chua pour son projet de réinvention du barrage de Hoover, voici la seconde place, attribuée à l’équipe française PESB composée de Yoann Mescam, Paul-Eric Schirr-Bonnans et Xavier Schirr-Bonnans. L’idée consiste à imaginer un gratte-ciel alternatif apte à solutionner les problèmes de densité urbaine tout en renonçant à la course à la hauteur. Le résultat de leurs recherches est la conception de cette Flat Tower (tour plate), une vaste coupole résidentielle enjambant la ville et criblée de puits de lumière. Les proportions du gratte-ciel se trouvent ainsi inversées puisque la coupole mesure 120 mètres de haut pour plus de 800 mètres de diamètre. L’étendue du gratte-ciel et propice aux énergies renouvelables (solaire, éolienne) et à l’utilisation de l’eau de pluie, pour alimenter les cellules de logements et de bureaux. Le projet a été conçu pour une friche industrielle de Rennes, mais peut facilement être transposé ailleurs, même si la taille du projet paraît assez pharaonique.

2011 Skyscraper Competition – 3ème place - Flat Tower

Lire la suite…

Posté le 23.03.11 par spasmody |1 commentaire

Sky Table – Ayrat Khusnutdinov

Ce projet novateur de l’architecte russe Ayrat Khusnutdinov est baptisé «Sky table » (table du ciel). L’idée est de fournir un espace de transition pour les familles en attente d’un logement et qui sont cruellement touchées par le manque de place. La structure se présente comme une sorte de pont habité reposant sur trois piliers puissants. Le corps du bâtiment est modulaire, il se compose de cellules remplissant des fonction différentes : cellules de logements bon marché, bureaux, espaces commerciaux, ascenseurs et escaliers… Au sommet du bâtiment trône un plateau faisant place aux espaces publics verts. Le projet embarque trois systèmes de production d’énergie : un système souterrain où l’énergie est accumulée dans des réservoirs de gaz, un système profitant des importants flux d’air grâce à des turbines éoliennes, et un système solaire grâce à l’implantation de cellules photovoltaïques. Un projet à la fois social et écologique qui, au même titre que la tour des rêves anciens et la cité des tours à Marseille, a bien mérité sa mention spéciale au concours de gratte-ciel d’Evolo Magazine.

Sky Table - Ayrat Khusnutdinov - 1

Lire la suite…

Posté le 25.02.11 par spasmody |0 commentaire

Vers un concept de pont éolien et solaire

Francesco Colarossi, Giovanna Saracino et Luisa Saracino ont imaginé une façon ingénieuse de produire de l’énergie sans construire de nouvelles infrastructures, en économisant la surface au sol et en limitant la pollution visuelle. L’idée est simple : intégrer une multitude de turbines captant l’énergie éolienne entre les piliers d’un viaduc. L’idée est vraiment pertinente, car dans la mesure où les viaducs enjambent par définition les vallées, c’est précisément dans ces couloirs topographiques que se concentrent les courants venteux. Plus le viaduc s’élève en altitude, plus l’énergie éolienne capturée est potentiellement élevée. Deuxième point fort du projet : la chaussée pourrait en outre être pavée d’un réseau de cellules photovoltaïques recouvert d’un plastique transparent très résistant. Avec un tel pont, à la fois éolien et solaire, notre trio italien espère produire 40 millions de kWh par an, une énergie capable d’assurer totalement la vie d’une commune de 15 000 habitants. Le projet n’est encore qu’une étude ; le volet solaire n’est encore que très théorique et demandera des recherches plus poussées. Mais on peut déjà saluer l’ambition du projet.

Vers un concept de pont éolien et solaire

Lire la suite…

Posté le 13.02.11 par spasmody |5 commentaires

Fab Lab House, une maison solaire en bois par IAAC

Conçue par IAAC, Fab Lab est une maison passive fonctionnant à l’énergie solaire. On peut relever au moins trois éléments frappants dans ce projet. Le revêtement de panneaux solaires d’abord. Là où bien des dispositifs photovoltaïques alourdissent et enlaidissent l’architecture, la maison Fab Lab réussit à intégrer le dispositif de la façon la plus harmonieuse qui soit sur le plan esthétique. L’omniprésence du bois ensuite, à l’intérieur comme à l’extérieur. En entrant à l’intérieur on a un peu l’impression de pénétrer dans l’antre d’une coque de bateau. La charpente est réellement spectaculaire et peut faire penser à l’intérieur de la résidence Price de Bart Prince. La forme organique de la maison enfin, qui peut faire penser au corps démembré d’un mammifère, où des fenêtres auraient pris place pour boucher les sections de l’animal. La maison peut accueillir une famille de 4 personnes et incorpore certaines fonctionnalités de haute-technologie. Son coût de construction est très abordable et il suffit de 2 semaines pour la monter totalement. Reposant sur trois piliers, la maison est décollée du sol, ce qui lui permet de créer un espace sous la maison pour des activités de plein air.

Fab Lab House, une maison solaire en bois par IAAC

Lire la suite…

Posté le 14.01.11 par spasmody |0 commentaire

Party Boat, un ponton à énergie solaire pour vos fêtes

Pour qui ont chance de participer à des fêtes sur la mer, voire d’en organiser, voici une nouveauté qui pourrait vous intéresser : Party Boat, un ponton à énergie solaire. Ce projet est né de l’imagination du designer Christopher Williams. On sait bien que les yacht et les pontons, qui sont des havres de luxe, sont aussi des gouffres énergétiques. L’intérêt du Party Boat est d’utiliser les technique de construction Roplene (un système de double paroi réalisé par rotomoulage en polyéthylène) et les ressources solaires pour alimenter les besoins en électricité du ponton. Le ponton comprend également des revêtements de sol ultra-résistant et utilise des tissus pliables en acrylique Actramat assurant une flexibilité optimale et une résistance à la décoloration.

Party Boat - ponton à énergie solaire - 1

Lire la suite…

Posté le 19.04.10 par spasmody |0 commentaire

Sustainable City Light, pétales de fleur le jour, réverbère la nuit

Sustainable City Light est un astucieux système d’éclairage urbain qui cache bien son jeu. Il s’agit de réverbères à énergie solaire qui, à la manière d’une fleur, s’ouvrent avec le levé du jour, grâce à des capteurs photovoltaïque. Le système est ainsi optimisé pour emmagasiner les rayons du soleil le jour grâce à ses cinq pétales de panneaux solaires, pour ensuite les transformer en énergie et les restituer sous forme de lumière LED la nuit. Alors, la nuit, la lumière et ferme les lumières LED allumer pour égayer les rues de la ville. Le projet est réalisé par Philips Design. On se dit que les designers n’ont pas perdu leur temps.

Sustainable City Lights - Phillips Design- 1

Lire la suite…

Posté le 12.03.10 par spasmody |0 commentaire