Frank Lloyd Wright architecte

Frank Lloyd Wright - Millard House - Façade

Frank Lloyd Wright est une figure centrale de la naissance du modernisme. Architecte de formation Wright rejette le néo-académisme pour penser ses architectures suivant une orientation fonctionnelle, puis organique des volumes. Ancien employé d’un des représentants de l’école de Chicago, il est licencié lorsque son patron découvre qu’il consacre son temps libre à des travaux d’architecture. Fortement marqué par son voyage au Japon, Frank Lloyd Wright crée sa propre agence en 1896 et commence à développer un style propre. Son talent éclate au grand jour au tournant du siècle avec les Prairie Houses, dont la somptueuse demeure d’Oak Park qu’il fait construire dès 1897, qui peut être considérée comme un précurseur.

Frank Lloyd Wright - Maison de Nathan G. Moore
Frank Lloyd Wright – Maison de Nathan G. Moore – Oak Park – 1895

Frank Lloyd Wright - Maison de Rollin Furbeck
Frank Lloyd Wright – Maison de Rollin Furbeck – Oak Park – 1897

Ces réalisations démontrent ses qualités de constructeur. Les nouveaux modes de vie et les nouveaux matériaux inspirent ses recherches : il s’attache à intégrer harmonieusement les bâtiments dans le paysage, s’emploie à régler les problèmes relatifs à l’éclairage et à la ventilation en apportant des solutions nouvelles. Pour l’architecte, le pavillon idéal est avant tout un abri devant se fondre dans la nature, être construit en pierre naturelle, mais également avec des matériaux plus récents (acier, métal, terra-cotta).

Frank Lloyd Wright - Maison de William G. Fricke
Frank Lloyd Wright – Maison de William G. Fricke – Oak Park – 1901

Frank Lloyd Wright - Maison de Ward W. Willits
Frank Lloyd Wright – Maison de Ward W. Willits – Highland Park – 1901

A partir de 1908, Frank Lloyd Wright introduit également le concept d’ « architecture organique » : la forme des parties de la maison doit harmonieusement découler de leurs fonctions. Pour simplifier, « la forme et la fonction ne font qu’un ». Avec la volonté de découvrir de nouveaux horizons, Frank Lloyd Wright s’installe en Europe, de 1909 à 1911. Il fréquente les avant-gardistes allemands, autrichiens et hollandais (Walter Gropius, Ludwig Mies van der Rohe…) et influence un nombre important de futurs architectes lors de son exposition de projets à Berlin (1910). A son retour aux Etats-Unis, il fonde la communauté unitarienne de Spring Green (1911) et multiplie des constructions audacieuses, comme la Taliesin House.

A partir de 1915, Frank Lloyd Wright conçoit des projets plus ambitieux encore : l’Hôtel impérial à Tokyo, doté de fondation anti-sismiques, la maison Barnsdall à Los Angeles, au style maya aisément reconnaissable, ou encore la maison Millard avec des éléments préfabriqués en béton (1921-1923, Passadéna). Entre 1935 et 1939, Frank Lloyd Wright construit la célèbre Fallingwater House (Maison de la cascade) en bordure de la rivière Bear Run. Disposé au-dessus d’une cascade et de rochers, un plateau en béton armé, accueille un ensemble de trois étages, avec terrasses et vérandas. La dernière oeuvre marquante de Wright fut le musée Solomon R. Guggenheim, construit pour abriter une importante collection de peinture non figurative. Une innovation majeure fait son apparition pour l’occasion : le visiteur parcourt la galerie non pas en passant de salle en salle, mais en empruntant une rampe en spirale, de quatre cent trente mètres de long, faiblement inclinée de trois degrés.

Frank Lloyd Wright - Millard House
Frank Lloyd Wright – Millard House – Pasadena – 1923

Frank Lloyd Wright - Millard House - Façade
Frank Lloyd Wright – Millard House – Détail de la façade – Pasadena – 1923

Frank Lloyd Wright  - Fallingwater House
Frank Lloyd Wright – Fallingwater House – Bear Run – 1937

Frank Lloyd Wright  - Fallingwater House - Vue aérienne
Frank Lloyd Wright – Fallingwater House – Vue aérienne – Bear Run – 1937

Frank Lloyd Wright - Musée Guggenheim - Extérieur
Frank Lloyd Wright – Musée Guggenheim – Extérieur – New York – 1959

Frank Lloyd Wright - Musée Guggenheim - Intérieur
Frank Lloyd Wright – Musée Guggenheim – Intérieur – New York – 1959

Jusqu’au bout fidèle à ses convictions, Frank Lloyd Wright ne cessa jamais d’explorer la dimension organique de l’architecture, inventant de nouvelles syntaxes architecturales, caractérisées par des lignes asymétriques, horizontalement étirées, laissant les matériaux plus récents prendre place au côté de la pierre naturelle.

Page précédente Page suivante
Les sources du modernisme Frank Lloyd Wright designer
Retour au menu histoire du design

10 réponses pour “Frank Lloyd Wright architecte”

  1. [...] dans cette villa, mais un cocktail d’influences où on peut y trouver pèle-mêle Frank Lloyd Wright (en particulier la fameuse maison sur la cascade), du néo-modernisme brésilien (à rapprocher par [...]

  2. [...] sait que l’un des apports de Frank Lloyd Wright architecte a été le respect de l’environnement. L’architecte américain avait l’art de [...]

  3. [...] espace vital hors norme. Cette maison est un condensé de néo-modernisme, empruntant aussi bien à Frank Lloyd Wright qu’à le Corbusier : la synthèse, à l’extérieur, entre la pierre sèche et le crépi [...]

  4. magloire dit :

    je toujours étais émerveillé par lloyd wright et pour il reste un model

  5. ROBERT dit :

    « I can’t believe your song is come so soon. »
    (Paul Simon)
    FLW nous prouve que la beauté est même
    dans les choses bâties et qu’elle traverse les siècles.
    Bravo Franck. Dommage, tu es parti trop vite.

  6. AMGHAR dit :

    very happy to see your sie web concept architecture is good.

  7. Mac Curtty dit :

    super site sa ma beaucoup aider pour mon exposer. mercie !!

  8. Montres Lip dit :

    Il est difficile de penser « architecture » sans penser à Frank Lloyd Wright… Un véritable génie qui restera à jamais LA référence lorsqu’on évoque l’histoire de l’architecture moderne.

  9. […] dont une dernière construite en 2008 d’après les plans de l’architecte favori de Brad Pitt, Frank Lloyd Wright, décédé en […]

Laisser un commentaire