Le Design Radical

Un autre mouvement proche de l’Anti-design fait son apparition dans les années 60 : le mouvement dit du «Design Radical». On y retrouve une critique du modernisme assez cinglante mais la vocation du Design Radical est plus avant-gardiste et expérimentale. Le mouvement est également plus théorisé et plus politisé, ce qui s’explique par ses sphères d’intervention : il s’agit davantage de théoriciens de l’architecture et de l’urbanisme que de praticiens du design industriel.

En Angleterre le Design Radical se structure autour d’un groupe d’une grande importance : Archigram. Archigram est un groupe de designers formé par Peter Cook, Ron Herron, Warren Chalk, et d’autres en 1960. Archigram revendique sa première influence chez Cedric Price, et en particulier par son Fun Palace de 1961. Les autres sources d’influence du groupe sont le futurisme, le constructivisme, les grands manifestes du début du XXe siècle, et plus récemment le Pop Art et la science-fiction. Leurs projets sont imprégnés de l’esthétique populaire et des produits de consommation courante : le kitsch, la publicité, l’imaginaire de la science-fiction, les images des groupes de rock des années 1960, et de multiples références à la technologie, à l’électronique et à l’informatique.

Archigram va concevoir des projets plus ou moins futuristes et développer un style propre : le style «High Tech». Ses projets ont reçu une forte audience grâce à d’importantes expositions, bien que peu de ses projets aient été finalement réalisés. Un aperçu rapide des projets d’Archigram est donné ci-dessous en images avec Plug-in City (1964), Instant City (1968), et le dirigeable Suit-Home (1968). L’architecture utopique d’Archigram exerça une forte influence dans les année 60, notamment sur l’Anti-design italien et l’agence Archizoom, et au delà dans les années 70 et 80 sur des architectes comme Richard Rogers ou Renzo Piano, bien que le groupe fut dissout en 1975.

Archigram - Plug-in City - 1964
Archigram – Plug-in City – 1964

Archigram - Instant City - 1968
Archigram – Instant City – 1968

Archigram - Dirigeable Suit-Home - 1968
Archigram – Dirigeable Suit-Home – 1968

Mais le design radical touche aussi l’Italie, avec l’apparition de plusieurs collectifs dont les plus connus sont l’agence Archizoom et le groupe Superstudio. Archizoom est une agence d’architecture et de design créée en 1966 à Florence par Branzi, Corretti, Deganello et Morozzi. Le groupe acquiert rapidement une notoriété internationale avec des expositions dans les salons d’architecture radicale Superarchitettura à Pistoia (1966) et Modène (1967), organisés avec le groupe Superstudio. Leurs projets de recherche s’orientent d’abord vers l’architecture et l’urbanisme, avant de toucher ensuite le design industriel. Citons par exemple les canapés Superonda et Safari édités par Poltronova, qui combinent une flexibilité modulaire avec une finition kitsch en plastique brillant ou en peau de léopard.

Archizoom - Canapé Superonda - Poltronova - 1966
Archizoom – Canapé Superonda – Poltronova – 1966

Archizoom - Canapé Safari - Poltronova - 1968
Archizoom – Canapé Safari – Poltronova – 1968

Le groupe Superstudio est créé cette même année 1966 toujours à Florence. Fondé par des architectes, son objet est davantage tourné vers l’architecture. Le groupe explore les concepts expérimentaux de l’architecture radicale et de l’urbanisme et du design. Superstudio développe un radicalisme plus proche des visions surréalistes avec à la clé une critique sévère du rationalisme, du fonctionnalisme et du technologisme. Critiquant l’universalité des modèles de planification urbaine, le groupe entend élargir l’horizon de l’architecture en refondant son langage sur une nouvelle base anthropologique et philosophique. Son oeuvre la plus connue est peut-être le Monument continu (1969). Mais Superstudio oeuvre aussi dans le design industriel, même si la visée est moins révolutionnaire. La table Quaderna éditée par Zanotta est encore dans toutes les mémoires.

Superstudio - Monument continu - 1969
Superstudio – Monument continu – 1969

Superstudio - table Quaderna - Zanotta - 1970
Superstudio – table Quaderna – Zanotta – 1970

Page précédente Page suivante
L’Anti-design Design, utopie et science-fiction
Retour au menu histoire du design

6 réponses pour “Le Design Radical”

  1. MICHELE dit :

    TOP Merci clair précis, images à l ‘appui

  2. lucile dit :

    Bonjour,

    Pour vous signaler que l’image du « plug in city » d’archigram que vous avez choisie est en réalité une oeuvre de l’artiste contemporain Alain Bublex!!!
    Il s’agit d’une réinterprétation du travail d’archigram, si vous regardez bien vous reconnaîtrez des immeubles du 19e arrondissement de Paris…

  3. spasmody dit :

    Merci pour ce commentaire très pertinent. Il fallait vraiment le savoir, car je ne reconnais absolument pas les immeubles du 19e arrondissement. Pourtant j’habite dans le 11e donc pas si loin !

Laisser un commentaire